septembre 01 2016, category: Headlines : Americas, by: Sharon
« CROIRE qu’on est hétérosexuel est une illusion » Rael. Cette phrase percutante prononcée en Slovénie par Maitreya RAEL, mérite qu’on s’y arrête. Nous vivons dans une société où on a l’impression que la majorité est hétérosexuelle. Mais est-ce vraiment le cas ?

Déjà en 1949, le biologiste américain Kinsey, ébranlait les fondements de cette croyance avec son étude sociologique sur les préférences sexuelles des citoyens américains, fondements que beaucoup ont cherché à discréditer. Sa conclusion : la société est composée d’une diversité sexuelle à différents degrés et aucune orientation sexuelle ne domine l’autre en nombre…

2006 en Norvège : Geir Solï identifie plus de 1500 espèces animales où on note très clairement un comportement homosexuel ou bisexuel au grand dam des religions moyenâgeuses qui professaient que l’homosexualité était contraire à la nature. Elles ont maintenant plus de retenu dans leurs propos.

France 2006, Louis-G. Tin (Dr sociologie) publie le résultat de ses recherches sous le titre « Invention de la culture Hétérosexuelle ». Il y fait la démonstration qu’à ses origines, la société humaine était plutôt homo-sociale sans domination d’une orientation sexuelle par rapport à l’autre. La plupart des individus étaient bi-sexuels et acceptés comme tels.

Le célèbre endocrinologue, Dr BALTHAZART, publie en 2010 une étude démontrant que toute orientation sexuelle relève de la génétique tant pour l’homosexualité que pour l’hétérosexualité. Ce n’est un choix pour personne ! La science fait encore une fois mentir les religions.

Tout cela avait été prédit dans les révélations de Maitreya RAEL dont la mission est d’apporter la vérité sur les origines de l’humanité créée par une civilisation extra-terrestre grâce à une parfaite maitrise de l’ingénierie génétique.
« ll y a des hommes très hommes, des hommes féminins, des femmes très viriles et des femmes très féminines avec tous les dégradés intermédiaires possibles et imaginables. Tout cela est génétique »…(1975) Accueillir les E.T.

Plusieurs études sur l’attirance sexuelle des jeunes sont publiées régulièrement. Ces derniers rejettent spontanément les stéréotypes du passé, n’hésitant pas à s’identifier comme bisexuels quand ils ne refusent carrément pas toute étiquette par rapport à leur sexualité.

Quand on veut répartir une population sur un axe de symétrie, (courbe des probabilités) on doit mettre les éléments en opposition. Ainsi on devrait y trouver l’Homosexualité vs l’Hétérosexualité , la bisexualité étant le mélange des deux au centre.

Or dans la société actuelle, on oppose l’homosexualité à la bisexualité en mettant l’hétérosexualité comme majorité au centre. Nous vivons dans une société où notre perception des orientations sexuelles est totalement biaisée et faussée par nos croyances de l’existence d’une société majoritaire.



Québec.Ca. S0
Version imprimable
Aller à la page       >>